Un guide de la finance pour les gestionnaires non financiers

Comprendre la finance pour les non-financiers

La gestion de l’argent est vitale pour les organisations, et qui le fait mieux que les personnes ayant une expertise en comptabilité et en finance. Ces cadres financiers sont très efficaces pour gérer les finances quotidiennes d’une entreprise, ce qui garantit la survie de celle-ci à court et à long terme. Cependant, il est essentiel que les responsables non financiers et les autres membres du personnel connaissent également la finance afin de permettre à l’entreprise de se développer progressivement. Ce guide vous aidera à comprendre pourquoi la compréhension de la finance est essentielle pour les non-responsables financiers, les concepts et éléments clés de la finance et les premières étapes à suivre.

Importance de la finance pour les entreprises

La finance est la science de la gestion de l’argent qui aide les entreprises à comprendre la gestion financière par le biais de structures de rapport, de modélisation et de cadres. En outre, elle peut influencer l’avancement des projets et assurera également une meilleure performance financière en suivant un ensemble de directives et de règles à respecter. Le rôle de la finance est de s’assurer que les projets financièrement viables sont poursuivis, que le retour sur investissement qu’ils génèrent se traduit par des bénéfices nets et que les tâches génératrices de valeur les plus efficaces sont effectuées. Elle peut être liée à la planification de l’avenir par le biais d’une budgétisation et de prévisions efficaces, à l’évaluation par rapport au plan à l’aide de comptes de gestion et d’outils de reporting des performances tels que les indicateurs clés de performance, et à l’utilisation de ces informations pour améliorer les performances par le biais de la comptabilité analytique, de l’amélioration des processus et de la prise de décision.

En tant que propriétaire d’entreprise, vous rencontrerez un large éventail de terminologies associées à la comptabilité et à la fiscalité, qu’il est important de comprendre si vous voulez réussir à maîtriser les connaissances financières.

Importance de la finance pour les gestionnaires non financiers

Une compréhension approfondie des concepts clés de la finance d’entreprise pour les gestionnaires non financiers rend leur prise de décision efficace et les rapproche de leurs buts et objectifs ultimes. Les cadres et les directeurs d’une entreprise doivent interagir régulièrement avec leurs collaborateurs financiers essentiels. Cette interaction permet de comprendre ce que les comptes de pertes et profits financiers de votre entreprise révèlent sur la situation financière de l’entreprise et ses performances.

Il est également nécessaire d’avoir un aperçu de la manière dont les décisions prises par les directeurs non financiers peuvent fortement influencer les finances de l’entreprise. Cette connaissance des finances au fil du temps peut aider les dirigeants de l’entreprise à comprendre comment acquérir des ressources et les allouer. En outre, les cadres peuvent communiquer efficacement le sujet aux responsables non financiers de l’entreprise.

L’apprentissage de la finance pour les gestionnaires non financiers développe leur capacité à gérer efficacement les aspects financiers quotidiens d’une organisation. En outre, il peut les aider à comprendre en détail divers rapports financiers et à prendre efficacement des décisions commerciales cruciales. Pour répondre à ce besoin, de nombreux instituts ont conçu des cours de “finance pour les gestionnaires non financiers” en ligne. Ces cours de formation sont conçus de manière à ce que les gestionnaires non financiers inscrits puissent apprendre facilement des finances alambiquées, car ils manquent de connaissances de base.

Les comptables ou les professionnels de la comptabilité peuvent également contribuer à la formation ou à l’explication de processus financiers compliqués aux gestionnaires non financiers. Certains cabinets d’experts-comptables aident leurs clients non financiers à comprendre les principaux sujets avant de travailler avec eux, ce qui rend la communication plus facile à gérer que s’ils n’avaient aucune connaissance. Demandez à votre fournisseur de services financiers spécialisés de vous fournir la formation appropriée s’il ne l’a pas déjà fait.

Principaux indicateurs clés de performance financière que les non-managers financiers devraient connaître

La plupart des programmes de comptabilité et de finance disponibles sur le marché offrent une expertise suffisante sur les indicateurs clés de performance (ICP) pour aider les cadres non financiers à comprendre les ICP qu’ils doivent sélectionner pour mesurer avec précision les performances de leur entreprise. Ils devraient également apprendre à concevoir des tableaux de bord pour cadres, car ceux-ci les aideront à présenter ces KPI sous forme de représentation visuelle et à fournir ainsi un aperçu visuel rapide des performances de l’entreprise.

En général, les cadres supérieurs ne s’attardent pas aux moindres détails d’un état financier pour mesurer la performance d’une entreprise. Ils considèrent plutôt les principaux KPI comme des indicateurs permettant de mesurer la performance de l’entreprise. En utilisant ces indicateurs, ils peuvent demander des données supplémentaires ou prendre des décisions clés.

le processus de conception des indicateurs clés de performance de votre entreprise à quelqu’un qui peut travailler avec vos responsables non financiers tout en leur fournissant la formation appropriée.

Avantages de l’apprentissage de la finance pour les managers non financiers

Selon nos conseillers d’entreprise, l’apprentissage d’aspects financiers importants, ainsi que la formation à des outils financiers performants, aideraient les responsables non financiers sur les points suivants.

Les aider à travailler avec des états financiers critiques et à les analyser.

Les guider à prendre des décisions plus éclairées concernant la tarification des biens ou des services que l’entreprise offre.

Les aider à comprendre les différents types de coûts et la façon dont ils peuvent les réduire en appliquant des méthodes de réduction des coûts.

Les guider dans le choix de la meilleure combinaison de produits.

Les aider à communiquer plus efficacement avec le personnel financier tel que les prêteurs, les banques ou les investisseurs de leur entreprise.

Les aider à utiliser les termes et concepts financiers importants, ainsi que de nombreuses techniques financières, pour prendre des décisions efficaces.

Concepts clés de la finance d’entreprise nécessaires pour réussir, même dans des rôles non financiers.

Les organisations du monde entier préféreront toujours offrir des postes de direction aux personnes qui ont au moins une compréhension de base de la comptabilité et de la finance et de la façon dont elles jouent un rôle essentiel dans la réussite d’une organisation.

Qu’est-ce que le bilan ?

Le bilan est un compte financier qui aide les propriétaires d’entreprise à se faire une idée de la capacité et de la force financières de leur société à un moment donné. Le bilan est un indicateur de la performance de l’entreprise et indique à l’entreprise le montant dont elle dispose dans sa trésorerie pour atteindre ses objectifs annuels. Il résume l’actif et le passif sur une seule feuille.

Actif

L’actif est constitué des biens matériels ou immatériels que possède l’entreprise, et le passif est constitué de tout ce que l’entreprise doit à d’autres entreprises, à des particuliers ou à des banques. Les traitements fiscaux peuvent varier en fonction de l’actif et du moment. Par exemple, les actifs de l’ère numérique peuvent avoir des obligations fiscales différentes de celles du passé, lorsque les règles étaient peut-être différentes.

Lorsque l’on étudie les actifs en détail, il est important de comprendre les actifs fixes et les actifs courants. Les actifs fixes sont les actifs qui génèrent des avantages économiques probables sur une longue période et sont décrits à l’aide de leurs valeurs amorties. Il peut s’agir d’installations et de machines ou de véhicules d’entreprise. Il peut inclure des actifs incorporels comme les licences et les droits de propriété intellectuelle. L’actif circulant, quant à lui, est un actif à court terme qui peut être constitué d’actions, de stocks, d’en-cours de fabrication et de liquidités.

Passif

Il existe trois principaux types de passif :

  • Les passifs courants
  • Le passif non courant
  • Les passifs éventuels

Le passif à court terme est celui qui doit être payé dans l’année. Les fournisseurs, les vendeurs à qui vous devez de l’argent, le découvert bancaire, l’achat d’équipement et la location-vente sont des exemples de passif à court terme. Comme les dettes à court terme, il existe des dettes à long terme dans lesquelles le montant que vous devez doit être payé après plus d’un an, comme les prêts bancaires et les prêts aux administrateurs.

En outre, vous devez également connaître les fonds des actionnaires lorsque vous étudiez les bilans, car ils comprennent des informations sur le capital social, les montants payés par les actionnaires au départ pour acquérir des actions, ainsi que les réserves financières de la société. Parfois, les entreprises optent pour le financement d’actifs afin de disposer d’actifs pour leur avenir en vue de la croissance de l’entreprise. Le fait de ne pas comprendre le financement nécessaire, pour les gestionnaires non financiers, peut entraîner une mauvaise prise de décision lors de la demande de financement d’actifs, ce qui peut avoir un impact négatif sur la croissance.

Combiné à des informations suffisantes sur les flux de trésorerie, le budget et la rentabilité de l’entreprise, le bilan peut être très efficace pour élaborer les stratégies clés de l’entreprise et prendre des décisions de gestion efficaces.

Compte de profits et pertes

Les bénéfices sont essentiels à la survie à long terme d’une entreprise. Sans gains, les entreprises finiront par vendre leurs actifs, fermer l’entreprise ou consacrer un temps précieux et des ressources limitées afin de créer des sources de financement supplémentaires pour s’assurer que les activités quotidiennes de l’entreprise ne sont pas perturbées et que l’entreprise reste en activité.

Le compte de résultat donne un aperçu de la performance de l’entreprise en termes de bénéfices réalisés et de pertes subies au cours d’une période comptable. Le compte de résultat couvre habituellement la dernière période comptable, qui correspond généralement à un exercice complet. Ces états enregistrent des informations essentielles comme les ventes, les coûts encourus et les profits et pertes de l’organisation. Un cabinet comptable et fiduciaire compétent à Bruxelles, Enghien et Ath dans le traitement de ces états peut vous aider dans votre gestion financière. Il enregistre également les provisions pour impôts pour l’année donnée, même si les impôts dus sont en souffrance.

  • Chiffre d’affaires
  • Le coût des marchandises vendues qui comprend les coûts directs tels que les matières premières et les équipements nécessaires à la fabrication du produit. Le coût des ventes est, la plupart du temps, directement proportionnel au volume des ventes.
  • Bénéfice brut
  • Les coûts indirects comme les loyers, les tarifs et les salaires des employés. Cette rubrique peut également inclure les amortissements des immobilisations.
  • Le bénéfice d’exploitation, qui est le bénéfice avant déduction des intérêts et des impôts. Il est également appelé bénéfice avant intérêts et impôts (PBIT), qui peut également couvrir les revenus et les coûts hors exploitation.
  • Les intérêts nets qui doivent être payés
  • Bénéfice avant impôt, qui résulte de la soustraction des intérêts du PBIT.
  • Impôt à payer
  • Bénéfice net

Trésorerie

La régulation et la gestion de la trésorerie d’une entreprise est l’une des principales préoccupations des propriétaires d’entreprise. L’incapacité à gérer le flux de trésorerie de l’entreprise obligera cette dernière à manquer des fonds nécessaires à ses activités quotidiennes. Un manque de prévision des flux de trésorerie peut augmenter le risque que cela se produise et donc créer une menace importante de voir l’entreprise brûler complètement ses liquidités par une consommation incontrôlée.

Le tableau des flux de trésorerie décrit la situation financière d’une entreprise en termes de

  • le montant des entrées d’argent dans l’entreprise (cash inflow)
  • la quantité d’argent qui sort de l’entreprise (sorties de fonds).

Ces états se déroulent et couvrent la même période comptable que les états des pertes et profits. Le tableau des flux de trésorerie prend en considération le flux d’argent qui se trouve sur le compte bancaire de l’entreprise.

Le tableau des flux de trésorerie en dit plus sur le calendrier de l’entreprise pour effectuer et recevoir les paiements dus.

Comment préparer un état des flux de trésorerie

Ces états peuvent facilement être préparés par les comptables financiers en ajustant le compte de résultat pour les éléments non monétaires. Ces éléments non monétaires peuvent inclure :

  • La dépréciation d’un actif
  • Les changements dans le montant que vous devez à une entreprise ou le montant que vous devez recevoir des clients. Tout changement dans les débiteurs et les créanciers. Par exemple, si le montant que les entreprises ou les clients vous doivent pour le total des ventes augmente, votre position de trésorerie sera affectée négativement.
  • Les activités de financement comme l’acquisition de nouveaux prêts ou la recherche d’investissements externes.

Ces tableaux de flux de trésorerie peuvent être quelque peu compliqués à élaborer pour les gestionnaires non financiers, mais avec le temps, ils peuvent être maîtrisés. Au début, ils devraient parler à un professionnel de la finance au sein de l’entreprise ou demander l’expertise d’un comptable d’entreprise. Les conseils des spécialistes de la comptabilité les aideront à en savoir plus sur le fonctionnement d’un tableau des flux de trésorerie. En outre, cela les aidera à apprendre plus rapidement en posant des questions sur les éléments difficiles à comprendre. Le tableau des flux de trésorerie est un excellent indicateur qui permet de savoir si l’entreprise gagne de l’argent ou si elle l’utilise pour remplir ses obligations quotidiennes.

Par exemple, une entreprise qui génère constamment des liquidités pendant une période prolongée indique que l’entreprise est très mature et rentable. Ces déclarations peuvent vous indiquer qu’une entreprise nouvelle et en pleine croissance ne fait qu’utiliser ses liquidités, même si elle affiche des niveaux de rentabilité élevés. Ainsi, cette information peut obliger les dirigeants à commencer à travailler sur une source de financement supplémentaire pour assurer la croissance de l’entreprise à long terme.

Rentabilité

Nous pensons que les entreprises devraient prendre l’habitude de mesurer leur rentabilité au fil du temps. Les marges bénéficiaires peuvent être utilisées pour mesurer la rentabilité d’une entreprise. Les marges bénéficiaires peuvent être estimées en utilisant le compte de pertes et profits. La marge bénéficiaire brute indique le bénéfice brut en termes de pourcentage du chiffre d’affaires. Par exemple, si le chiffre d’affaires annuel de votre entreprise est de 150 000 £ et que le coût des ventes est de 70 000 £, le bénéfice brut de votre entreprise est de 80 000 £, soit une marge bénéficiaire brute d’environ 53 %.

L’autre terme à considérer ici est la marge bénéficiaire d’exploitation (marge bénéficiaire nette) qui compare le bénéfice d’exploitation au chiffre d’affaires. Le bénéfice d’exploitation est le bénéfice résultant de la comptabilisation des coûts indirects.

Vous pouvez ensuite comparer ces marges bénéficiaires pour obtenir une compréhension globale de la rentabilité de votre entreprise. En comparant la marge bénéficiaire de votre entreprise à celle d’autres entreprises sur le marché.

  • vous pouvez mieux juger de votre situation financière
  • mettre en évidence les domaines de votre entreprise qui nécessitent des améliorations ou des innovations
  • déterminer si vos prix de vente sont soumis à une pression à la hausse ou à la baisse.
  • Il peut identifier les coûts qui augmentent au fil du temps en comparant les marges bénéficiaires actuelles aux records précédents de l’entreprise.
  • Ces marges bénéficiaires peuvent être évaluées par rapport à des lignes de produits individuelles afin d’identifier les produits les plus rentables.
  • Il peut identifier si vous devez commencer à dépenser moins sur les produits qui donnent de faibles rendements.

Il peut être difficile d’extraire des informations aussi essentielles des comptes de pertes et profits de l’entreprise. Cependant, en vous adressant à des professionnels qualifiés comme un comptable, vous obtenez toutes les informations financières dont vous avez besoin. Les informations acquises sur votre entreprise vous aident par la suite à prendre des décisions positives. Vous pouvez également mesurer la rentabilité de votre entreprise en comparant les bénéfices de votre entreprise à ses actifs.

Terminologies clés à retenir lors de la mesure de la rentabilité

Rendement du capital utilisé

Le rendement du capital engagé est le bénéfice réalisé par l’entreprise avant déduction des intérêts et des impôts, exprimé en pourcentage du capital engagé. Il aide les propriétaires d’entreprise à se faire une idée du rendement qu’ils obtiennent sur l’argent acquis pour financer l’entreprise, comme les prêts et les actions.

Rendement des capitaux propres

L’autre terme à retenir est le “rendement des capitaux propres”, qui correspond au bénéfice avant déduction de l’impôt et après déduction des intérêts débiteurs, exprimé en pourcentage des fonds propres. Ces deux ratios peuvent ensuite être comparés aux chiffres similaires d’autres entreprises pour déterminer l’efficacité avec laquelle votre entreprise utilise l’argent investi.

Toutes les entreprises n’utilisent pas les mêmes mesures de rentabilité ; par exemple, un commerce de détail peut préférer prêter attention au bénéfice par pied carré de sa surface de vente.

Budgétisation

L’établissement d’un budget est tout aussi important que l’analyse des documents financiers annuels d’une entreprise afin de mieux contrôler les affaires de l’entreprise. Les entreprises ont besoin de services professionnels de prévisions commerciales pour élaborer des stratégies adaptées au fil du temps. Pour cela, elles doivent également disposer des informations les plus récentes sur les performances passées et récentes de l’entreprise en question. La budgétisation est donc importante car elle permet au propriétaire de l’entreprise de gérer et d’allouer ses ressources de la manière la plus efficace possible.

Author: Delphine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *