Les bas de contention : l’essentiel à savoir

Les bas de contention sont des chaussettes élastiques pour aider à la compression des jambes et à la circulation sanguine. Ils sont indispensables en cas d’insuffisance veineuse et sont également utiles en cas d’œdème.

Un bas de contention : c’est quoi ?

La compression élastique est une partie importante de la prévention et du traitement de la thrombose veineuse. Cela comprend le port de chaussettes, de bas jusqu’aux genoux, de bas et de collants pour exercer une pression sur les jambes et, avec l’exercice, favoriser la circulation sanguine dans les veines et le flux vers le cœur.

Les bas de contention (parfois appelés bas à varices) se divisent en trois catégories selon la pression qu’ils exercent sur les jambes, et la pression s’exprime en millimètres de mercure (mmHg) :

  • Les « Classe I » exercent une pression de 10 à 15 mmHg. Au contraire, ils conviennent aux personnes qui restent debout longtemps, aux femmes enceintes, aux personnes qui parcourent de longues distances et aux personnes souffrant d’insuffisance veineuse ;
  • Les « Classe II » exercent une pression de 15 à 20 mmHg. Ils conviennent aux personnes venant de subir une chirurgie veineuse, aux femmes enceintes et aux voyageurs particulièrement à risque de thrombose veineuse, et aux personnes présentant des varices ou un gonflement des jambes (œdème) ;
  • La pression exercée par les « Classe III » est de 20 à 36 mmHg. Ils conviennent aux personnes qui ont déjà une thrombose veineuse et aux personnes qui ont des varices sévères, un gonflement sévère des jambes ou un syndrome post-thrombotique.

Pourquoi en porter ?

Ils sont particulièrement recommandés pour les personnes souffrant d’insuffisance veineuse, de varices, et plus couramment pour soulager les douleurs et les lourdeurs des jambes. On peut aussi les utiliser :

En matière de prévention de la survenue d’une thrombose veineuse : il s’agit de l’occlusion des vaisseaux sanguins superficiels ou profonds, qui va provoquer un œdème cutané évident et des séquelles, précise le phlébologue.

Dans la prévention ou le traitement des ulcères de jambe : entre autres, lorsque la peau souffre d’hypertension veineuse chronique pendant longtemps, elle va former un trou dans la peau. S’il n’y a pas de rétention veineuse très forte, la plaie ne peut pas cicatriser. Plus d’informations ici.

Dans certaines conditions dangereuses, on s’attend à ce qu’une phlébite se produise.

Remboursement des bas de contention

Pour les remboursements des bas ou collants de contention, ils doivent être prescrits par son médecin traitant ou un spécialiste, par une sage-femme ou par un kinésithérapeute.

L’assurance maladie fixe le nombre maximum de paires de remboursement à 8 (vous devez fournir des prescriptions médicales pour toutes les paires).

Veuillez noter que si votre ordonnance stipule plus de 5 paires par an, la CPAM peut vérifier que vous utilisez des bas de contention.

Découvrez ici comment rester en forme grâce au cyclisme.

Author: Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *