Comment minimiser l’inconfort de la plastie abdominale après l’intervention ?

Dans tout le pays, les chirurgiens plasticiens connaissent une augmentation du nombre de procédures, car de plus en plus de personnes profitent du temps passé à la maison pour subir des interventions esthétiques. Selon l’American Academy of Facial Plastic and Reconstructive Surgery, 70 % des chirurgiens ont fait état d’une augmentation des réservations et des traitements au cours de l’année dernière, en grande partie parce que les patients ont la possibilité de se remettre de leurs traitements grâce aux avantages du travail à distance. Si l’on ajoute à cela le fait que les gens veulent avoir l’air et se sentir en confiance lorsqu’ils retournent au bureau, commencent à voyager ou rendent visite à leurs proches, de plus en plus de personnes investissent sur elles-mêmes.

Selon l’Aesthetic Surgery National Databank, l’une des interventions de chirurgie plastique les plus courantes est l’abdominoplastie, mieux connue sous le nom de plastie abdominale. Cette intervention consiste à enlever l’excès de graisse et de peau dans la zone abdominale et à resserrer les muscles pour obtenir un ventre plus plat et plus ferme. Obtenir un ventre plat peut s’avérer difficile, même en adoptant un mode de vie sain et en faisant régulièrement de l’exercice, surtout après une grossesse. C’est pourquoi la plastie abdominale est une alternative populaire pour remodeler cette partie du corps.

Prenez rendez-vous pour une consultation

Si vous envisagez une plastie abdominale, la première étape consiste à prendre rendez-vous avec un chirurgien plasticien diplômé afin de déterminer si vous êtes une candidate à cette intervention. Les candidates idéales sont les femmes qui ont eu plusieurs grossesses et qui veulent resserrer leurs muscles abdominaux et réduire la peau lâche, ou les personnes qui ont subi une perte de poids importante et qui veulent enlever l’excès de peau autour de leur ventre.

Plusieurs questions importantes doivent être abordées lors de la consultation, notamment les modalités de l’intervention et l’emplacement de l’incision, car beaucoup préfèrent qu’elle soit située sous le maillot pour que les cicatrices ne soient pas visibles. Vous voudrez également demander à votre chirurgien comment se déroulera votre convalescence, notamment comment la douleur sera gérée avant, pendant et après l’intervention. Il est particulièrement important pour les femmes de comprendre quelles sont les options disponibles pour gérer la douleur, car une analyse nationale a révélé que 40 % plus de femmes que d’hommes deviennent des utilisatrices chroniques d’opioïdes après une intervention chirurgicale (ce qui signifie qu’elles prennent encore des opioïdes trois à six mois après l’intervention).

Connaissez vos options de gestion de la douleur

Vous avez le droit de tout comprendre au sujet de votre opération, et notamment des médicaments qui vous sont prescrits. Les patients doivent se sentir autorisés à demander à leur médecin de leur expliquer pourquoi l’option de traitement proposée est la meilleure et quels en sont les effets secondaires. Les opioïdes ne sont pas le seul moyen de gérer efficacement la douleur après une intervention chirurgicale. Il est donc important de se renseigner sur les options disponibles et d’en discuter de manière proactive avec votre médecin avant l’intervention.

Par exemple, dans ma pratique, j’utilise une option non opioïde à action prolongée appelée EXPAREL® (suspension injectable de liposomes de bupivacaïne) qui peut gérer efficacement la douleur pendant les premiers jours suivant l’opération et réduire considérablement – voire éliminer complètement – le besoin d’opioïdes. J’encourage tous les patients à préconiser une option non opioïde et à demander proactivement des alternatives. Nombre de mes collègues chirurgiens constatent également des résultats positifs avec les non-opioïdes. En outre, mes patients font état d’un meilleur rétablissement, avec moins d’effets secondaires et une plus grande mobilité. En n’ayant plus de restes de médicaments à la maison, ils éliminent le risque de détournement et de mauvaise utilisation.

Le chemin du rétablissement

Tout le monde espère un rétablissement rapide après une opération, et les patients qui subissent une plastie abdominale ne font pas exception. C’est pourquoi il est si important de mettre en place, avant l’intervention, un plan qui vous permettra de réussir après l’opération.

Demandez à votre médecin ce que vous devez avoir sous la main à votre retour de l’hôpital, car le rétablissement après une abdominoplastie peut prendre plusieurs semaines. Il peut s’agir de packs de glace, de vêtements amples, d’un pommeau de douche à main et d’une chaise de salle de bains, car vous ne pourrez pas vous asseoir ou vous pencher facilement. Il sera également important d’avoir un système de soutien disponible pour vous aider à gérer votre maison pendant votre convalescence.

Décider de subir une plastie abdominale est une décision importante, mais passionnante. En vous armant des bonnes informations, vous vous préparerez à une chirurgie et à un rétablissement en douceur. Et n’oubliez pas que pour garantir des résultats durables, les patients doivent conserver un mode de vie sain après l’opération.

Author: Delphine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *